Elisa K. remplit ses vides de blanc et de couleurs.

Le blanc c’est le vide
Vous avez deux heures
Et je relève les copies. 
De blanc je suis avide.
Sans couleurs
De mal en pis,
Je décide
D’avoir d’acides
Pensées
Pleines
De rien
Et de tout.

Dans mon blanc boudoir,
Je veux pouvoir
Penser
Sereine
A tout
Et à rien.

Exsangue
je tire
la langue
et t’attire.

Blanc et vierge
Plein d’émotions
Tu te presses…
Tu gamberges
Puis, sans négociation,
Tu te dresses.

Toutes les couleurs
De l’arc en ciel
Tu me fais voir
Et sous ton bon vouloir,
De cette folie sage
Tu me fais grimper
Sans peur
Jusqu’au dernier étage,
Le septième ciel.

Deux heures c’est assez
Pour passer
De couleur à blanc.
C’est troublant,
Sur la toile
Tu dévoiles
Mes formes
Et nos états de vide
se transforment
en éclats de rire
et en sourires
limpides.

Elisa K.

Poème protégé par le Code de la Propriété Artistique et Littéraire [ version consolidée au 11 mai 2017 ] ➺ Reproduction interdite sans autorisation écrite de l’auteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s